en_tete
S.D.F.

De la burle aux alizés en téléchargement libre

Saltimbanques Des Flots

Tour de la Martinique.

Le 21 janvier, Jeannot et Franck viennent nous rejoindre pour une dizaine de jours. Nous projetons de naviguer autour de la Martinique avec des escales pour la plongée.
Patrick se remet de l’ablation de la vésicule biliaire et ne plonge pas les premiers jours aux Anses d’Arlet. Nous partons ensuite pour Saint-Pierre.

Dans la baie de Fort-De-France, les dauphins nous accompagnent :
nous ne nous lassons pas de ce spectacle magique et des ballets orchestrés par ces dauphins de petite taille mais d’une agilité phénoménale.

La visite des ruines de Saint-Pierre est un moment agréable mais rempli d’émotion et des regards inquiets sur le volcan !

Nous rejoignons ensuite la côte au vent qui, croyez-le bien, porte son nom sans défaillance. Des vagues de trois mètres, du vent contraire nous compliquent la navigation et nous secouent fortement. Les garçons gardent cependant une pêche admirable tandis que je m’avachis lamentablement sur la banquette du carré en proie à un mal de mer et, je l’avoue, une peur bleue.
Les petits ilets, les hauts fonds, les rochers demandent une vigilance de tout instant.
Mais Patrick, malgré un léger frottement Baie du François, nous emmène dans des mouillages somptueux.

Nous profitons grandement du mouillage exceptionnel de la Baie du Trésor où, seuls, nous barbotons dans une eau limpide et chaude.
La baie du François et celle du Robert nous offrent également des mouillages tranquilles, calmes, entourés d’une végétation abondante et variée.

Par une mer bien formée et un vent de force 6 nous rejoignons Sainte-Anne pour un week-end moins mouvementé.
Les plongées se succèdent pour les garçons, les apéros punch et planteurs aussi !

Franck a cependant perdu le match qui l’opposait aux poissons :
le score est resté à 3 rapalas noyés contre 0 poisson péché. De toute manière, personne n’a jamais dit : »tel fils, tel père »

Nos visiteurs rentrent en métropole, bronzés, reposés  et en forme olympique pour affronter le froid, la neige et les tracas quotidiens.