en_tete
S.D.F.

De la burle aux alizés en téléchargement libre

Saltimbanques Des Flots

Le Bonheur

Comme d'un pur miracle, je t'en parle en secret,
En retenant mes mots, de peur d'en dire trop.
Je le crie dans le vent, je le chante en solo,
Je l'écoute en silence lorsqu'il se fait discret.

Il a les contours flous du rêve qui s'achève
Et la pale lueur du matin qui se lève.
C'est la lumière vive des rayons du soleil
Et la douce clarté des étoiles du ciel.

C'est la fragilité d'un objet précieux
Et la beauté touchante de la simplicité.
Tel un éclat de joie, le rire dans tes yeux
Le sublime et révèle toute sa vérité.

C'est savoir que, là-bas, sur l'horizon lointain,
Où le bleu de la mer rejoint l'azur des cieux,
Il sera encor'là, fidèle au rendez-vous
De l'amour, du voyage, du voyage de l'amour.