en_tete
S.D.F.

De la burle aux alizés en téléchargement libre

Saltimbanques Des Flots

La plongée à Bonaire

A Bonaire, la plongée commence par l'achat du "dive tag" ; une vignette verte (25$ pour la plongée bouteille, 15$ pour la plongée libre) qui représente la contribution des plongeurs aux frais de fonctionnement du parc marin. Les fondateurs n'ayant pas fait les choses à moitié, ce parc s'étend tout autour des îles de Bonaire et de Klein Bonaire, du rivage jusqu'à la ligne de sonde des 100m, et possède des règles assez strictes. La pêche au harpon et le port des gants y sont par exemple interdits. Ne comptez pas faire une soupe de poisson ici, et encore moins y ajouter l'adjectif "royale!" Plus novateur encore, le mouillage est également proscrit! Pour que les bateaux s'amarrent, l'île est équipée à chaque site (90 environ) d'une bouée jaune. L'inconvénient majeur est qu'avec une seule bouée par site (sauf sur l'épave), les sites les plus poissonneux et les mieux abrités sont très courus. Par contre, en plus d'une sécurité et d'une facilité à toute épreuve, ce système est idéal pour les plongeurs qui souhaitent exercer leur sport en s'affranchissant d'un guide local. Ils prennent leur bateau, l'amarrent, et sont directement sur le site souhaité. Pour ceux qui voudraient tenter l'expérience, notez que le propriétaire du bateau doit être à bord, que le navire doit mesurer 40 pieds maximum, et qu'au bout de deux heures, il faut libérer la place pour les autres bateaux. Faute de quoi, les clubs de plongée locaux vous dénonceront (sans vergogne!) aux autorités compétentes, qui interviennent en général en moins d'une demi-heure.

Géographiquement, l'île est un plateau géant. À 10 mètres du bord, il y a déjà 10 mètres d'eau, et si vous vous éloignez encore de 10 mètres, vous arriverez sur 60 mètres d'eau. Les plongées sont assez simples. Descente sous le bateau, direction le bas du tombant jusqu'à la profondeur maximale de la plongée. Ensuite, vous vous dirigez face au courant (de nul à important selon les sites) jusqu'à mi-pression, puis remontez un peu et faites le retour vers le bateau. Impossible de se perdre, impossible de ne pas voir de poissons, la vie est belle...

Sous l'eau, pas de doute, le travail des gardiens du parc a porté ses fruits. La flore est riche, variée et abondante. Les coraux étincellent et poussent de partout, rivalisant avec les mouillages des grenadines. Surtout, la sensation de croissance de cette flore est saisissante. La faune est également très développée. Dans chaque trou, plusieurs poissons se serrent pour trouver un refuge. Des bans de carangues se promènent à faible profondeur, on croise des tortues, et la palette de couleurs est très large. Si les espèces pélagiques manquent à l'appel, d'autres prédateurs plus communs, barracudas et tarpons, sont abondants et... imposants!

Pour finir sur une note de suspens, vous croiserez à Bonaire le célèbre poisson-lion. A toutes les profondeurs, il a accompagné la majorité de nos escapades nautiques, avec ou sans bouteilles. Rendez-vous dans 10 ans pour suivre l'évolution de la situation...

carte des sites de plongée de bonaire

CAS