en_tete
S.D.F.

De la burle aux alizés en téléchargement libre

Saltimbanques Des Flots

Fable de la forêt.

Pour Etienne, mon petit frère, amoureux des arbres.

L’histoire se passait dans la forêt champêtre.
A sa tête le grand et majestueux hêtre
Qui régnait sans partage et sans applaudimètre.
Il disait » de ces bois, je reste le seul maître »

Mais un jour de printemps, les tout petits feuillus.
Le grisard, le figuier,le chêne chevelu
Se sentant misérables, de plus en plus exclus,
Décidèrent, vaillants de jouer les farfelus.

Ils rencontrèrent donc le vieil et fier érable.
Sa devise était simple : « vous êtes tous capables »
Cependant le discret et vieux chêne sessile
Les mit d’office en garde : rien ne sera facile !

Le noyer, l’olivier et le micocoulier
Le pin, le pommier pourpre devinrent des alliés
Se mirent sous les ordres du fastigié peuplier
Sage parmi les Sages et savant parolier.

Il rencontra le hêtre, lui fit un long discours
Que l’on pouvait entendre à tous les alentours
Prêchant pour un respect où chacun, tour à tour
Saurait est entendu sans crainte et sans détour.

<>Pour sceller cet accort, les arbres firent la fête
Le saule s’arrêta un instant de pleurer
Le désespoir des singes d’être désespéré
L’orme à feuilles de charme charma le noisetier.

Depuis ce jour, c’est sûr, les arbres, avec fierté,
Inspirent la confiance, la force et le respect.